CEDEAO : le marché électrique régional sera une réalité d’ici à juin 2018

Les membres de la Communauté économique des Etats de l’Afrique de l’Ouest (CEDEAO) travaillent actuellement à la formalisation du cadre de création d’un marché énergétique pour la région, révèle le groupe Ecobank dans une publication. Ce cadre commercial du marché électrique régional intégrera le Pool énergétique ouest africain, ainsi que l’Autorité de régulation régional du secteur de l’électricité de la CEDEAO.

Cet instrument remplacera l’ensemble des accords bilatéraux d’échange d’électricité déjà existant, tout en mettant en place un mécanisme régissant la mise en œuvre des projets électriques transfrontaliers.

Le nouveau marché régional devrait entrer en vigueur d’ici le mois de juin 2018. D’ici à là, les échanges d’électricité entre les pays membres seront limités à ceux déjà existants. Les pays devront en outre, harmoniser le voltage de leurs lignes de transmission ; les lignes de 225 kV et 330 kV étant les plus utilisées actuellement, ou installer des transformateurs pour régler cette différence de voltage. Les différences entre les tarifs électriques seront l’un des problèmes à régler par les parties prenantes afin de parvenir à un marché uniformisé.

Les membres de la CEDEAO sont le Bénin, le Burkina Faso, le Cap-Vert, la Côte d'Ivoire, la Gambie, le Ghana, la Guinée, la Guinée-Bissau, le Liberia, le Mali, le Niger, le Nigeria, le Sénégal, la Sierra Leone et le Togo.

Agenceecofin



Nos partenaires