La BAD ambitionne d'électrifier 75 millions de foyers africains, d’ici une dizaine d’années

La Banque africaine de développement (BAD) désire apporter l’électricité à 75 millions de foyers africains, d’ici à 2025. C’est ce qu’a confié Amadou Hott (photo), son vice-président chargé de l’énergie à Jeune Afrique dans un entretien.
 
« Notre objectif est de connecter 75 millions de foyers à l’électricité, d’ici dix ans, en travaillant avec tous les acteurs, notamment les autres bailleurs de fonds.», a affirmé le responsable dont l’institution envisage d’investir, au cours de cette année, 2 milliards $ dans le secteur et de mobiliser auprès des autres institutions financières, 5 milliards $.
 
Au nombre des technologies envisagées pour atteindre l’objectif d’électrification, le off-grid figure en bonne place. « Nous avons reçu 150 acteurs du solaire off-grid à Abidjan, le 28 mars, pour voir comment nous pouvons augmenter drastiquement la connectivité off-grid en Afrique.», a confié M. Hott.
 
Des efforts supplémentaires devront en outre être concédés au niveau de la masse de capitaux investis notamment. En outre, la BAD envisage de soutenir les entreprises s’investissant dans le secteur, en les aidant par exemple à se prémunir contre les risques liés aux changes, ou à baisser le coût d’acquisition des kits distribués aux populations en mettant, par exemple, en place des allègements fiscaux.
 
« Nous réfléchissons à un plan d’accompagnement pays par pays qui inclura des financements commerciaux, concessionnels et semi-concessionnels, des interventions auprès des Etats, et la prise en compte des besoins des populations.», a-t-il ajouté. Les Etats seront notamment accompagnés dans le processus de rachat de l’énergie produite par les producteurs indépendants sur leur territoire.
 
agenceecofin

Annonces

NewsLetter

Newsletter

Inscrivez vous à la Newsletter



Nos partenaires