Le groupe hôtelier américain Hyatt prévoit de doubler le nombre de ses établissements en Afrique d’ici 2020

La chaîne hôtelière américaine, Hyatt Hotels, envisage de plus que doubler le nombre de ses hôtels en Afrique d'ici 2020 pour profiter de l’amélioration des liaisons aériennes et de la forte croissance économique du continent, a rapporté l’agence Reuters le 26 septembre, citant un dirigeant du groupe.

«Nous faisons plus que doubler notre présence sur le continent d'ici 2020.», a déclaré le vice-président de Hyatt pour le Moyen-Orient et l'Afrique, Kurt Straub. «Le transport aérien s'est considérablement amélioré. Il s'est grandement ouvert, les gens ont plus de facilité à voyager.», a-t-il ajouté.

Les nouveaux hôtels du groupe Hyatt seront implantés, entre autres, à Nairobi (Kenya), à Addis-Abeba (Ethiopie) et à Arusha (Tanzanie). M. Straub a précisé que le groupe est très sélectif en ce qui concerne ses futures implantations sur le continent.

«Nous sommes très prudents dans le cadre de notre plan d’expansion. Il ne s'agit pas d’une question quantitative, mais du choix de la bonne place au bon moment, et avec le bon partenaire.», a-t-il indiqué.

Hyatt Hotels dispose actuellement de neuf hôtels en Afrique et se classe loin derrière des acteurs majeurs de l’industrie sur le continent comme AccorHotels, dont le portefeuille africain compte une centaine d’établissements, ou encore Radisson Hotels & Resorts (86 hôtels). 

Agenceecofin



Nos partenaires