Rwanda : polémique autour de l’accord de 40 millions de dollars conclu avec Arsenal pour promouvoir le tourisme national

Au Rwanda, l’accord entre le gouvernement et le club anglais Arsenal pour promouvoir le pays en tant que destination touristique, a déclenché une vive polémique. La situation a obligé les autorités à justifier l’investissement de 40 millions de dollars dans cet accord, qui permettra au Rwanda d’être présent sur le maillot du club britannique pendant les 3 prochaines années.

L'autorité rwandaise du tourisme assure que cet investissement avec Arsenal peut doubler les recettes touristiques du pays qui pourraient atteindre 800 millions de dollars annuels si la stratégie mise en place est un succès. Alors que le tourisme emploie plus de 100 000 Rwandais et que 60 % de la population vit dans l’extrême pauvreté, beaucoup ont critiqué cet accord qui prouverait une déconnexion du gouvernement des problèmes réels de la population.

Si la manœuvre semble risquée, des exemples de succès de campagnes de communication pour les destinations touristiques existent. En 2013, par exemple, la Tanzanie avait signé un accord de parrainage avec Sunderland, un autre club anglais. Selon l'Office tanzanien du tourisme, le nombre de touristes a augmenté de 50 % pour atteindre 1,2 million de visiteurs, l’année suivante.

agenceecofin



Nos partenaires