Rwanda:Une nouvelle méthode de facturation, via le téléphone, verra voir le jour en mars prochain

A partir de mars de cette année, une nouvelle méthode de facturation verra le jour par le biais du téléphone mobile, d’un ordinateur ou tout autre appareil connecté.

Cela s’ajoutera aux machines à facturer électroniques (EBM) existantes qui ont été jugées trop coûteuses et qui techniquement n’étaient pas vraiment au point.

Le Ministre des Finances et de la Planification Economique, Claver Gatete, a déclaré mercredi que le ministère avait lancé des appels d’offres pour installer des applications « EBM » pour téléphones portables, ordinateurs et tablettes, d’ici mars de cette année.

« Nous avons vu qu’il existe de nombreux modes de paiement via les téléphones ou tout autre moyen. Cette nouvelle méthode facilitera et intensifiera le processus de recouvrement des impôts », a déclaré Monsieur Gatete lors du dépôt de la proposition de budget révisé 2017-2018 au Parlement.

Monsieur Richard Tusabe, le Commissaire Général de l’Office Rwandais des Recettes, a déclaré à KT Press, lors d’une interview exclusive, que cela augmenterait la collecte d’impôts qui a déjà dépassé les objectifs grâce aux paiements « EBM ».

« Cela va promouvoir l’utilisation de l’EBM et développer la culture de la facturation tout en augmentant la TVA perçue auprès des contribuables », a déclaré Monsieur Tusabe.

« Mais cela n’affectera pas l’utilisation et l’approvisionnement EBM déjà existants car nous avons aussi besoin de ces machines. »

« L’EBM » a contribué à une augmentation de 6,5% de la TVA collectée entre 2013 et 2014 et est passée de 31% à 34% l’année dernière.

L’administration fiscale s’attend à plus d’augmentation des recettes car les gens demandent « EBM » et vérifient leur authenticité lors de leurs achats.

Entre temps, la proposition de budget révisé a augmenté le budget de 20,5 milliards Rwf soit au total de 2,115 milliards Rwf contre 2,094 milliards.

Monsieur Gatete a déclaré que les changements affecteront à la fois les ressources et les dépenses. Le Gouvernement s’attend à une augmentation nette des revenus intérieurs de 37,5 milliards Rwf.

L’augmentation permettra de financer l’expansion de « Rwandair » et la restructuration de son investissement dans le « Marriot Hotel Kigali ».

Panoractu



Nos partenaires