Afrique : Naspers veut convaincre les opérateurs télécoms de baisser le coût de la navigation pour faciliter l’implantation de la télévision internet

Naspers, le propriétaire de Showmax, essaie de persuader les opérateurs télécoms africains de baisser le coût de la data internet sur le continent. Selon l’entreprise, son coût élevé restreint l’utilisation de la télévision internet (IPTV) sur le continent. Effectivement, alors que le nombre d’internautes africains est passé de 15 millions en 2005 à 213 millions en 2017, selon l’Union Internationale des Télécommunications, l’usage de l’IPTV reste marginal.

Cette situation est en grande partie due au coût d’Internet sur le continent. Richard Boorman, porte-parole de Naspers pour Showmax, a déclaré à Reuters que « le catalyseur (de l’IPTV en Afrique) sera la fourniture de données mobiles non plafonnées ». En Pologne, Showmax a un partenariat avec T-Mobile, selon lequel l’opérateur ne déduit pas du forfait, les données utilisées par ses clients pour consommer le contenu de la plateforme de vidéo à la demande de Naspers.

Pour Nanjira Sambuli, de la World Wide Web Foundation, qui lutte pour l'égalité dans l'accès et l'utilisation du Web, les coûts d'internet en Afrique sont très prohibitifs. « La définition de l'internet abordable pour la fondation, c’est que 1 Go de données ne coûte pas plus de 2 % des revenus mensuels. Selon nos études, c’est le cas dans seulement 5 pays sur le continent.», explique-t-elle. « Dans les autres pays, 1 Go coûte en moyenne 18 % du revenu mensuel », révèle Nanjira Sambuli.

Cela pourrait expliquer la difficulté d’entreprises comme Netflix, à réellement s’implanter sur le marché africain.

Agenceecofin

Annonces



Nos partenaires