Après AfriSam et Fairfax, Dangote prépare une offre pour le rachat du géant cimentier sud-africain PPC Group

 Alors que les enchères montent et que d’autres compagnies s’invitent à la table des négociations pour une prise de contrôle du plus grand cimentier sud-africain, le groupe Dangote Cement serait en train de mettre les bouchées doubles pour s’offrir PPC Group, apprend-on de plusieurs médias de la nation arc-en-ciel.
La compétition s’annonce rude pour le tycoon nigérian. Des mastodontes comme LafargeHolcim et Heidelberg, respectivement numéros un et deux mondiaux du secteur ou encore l'opérateur grec Titan Cement sont en course. Le tandem de poids AfriSam-Fairfax reste également une équation à résoudre.
Le feuilleton AfriSam-PPC connaît de multiples rebondissements depuis deux ans, et le cimentier sud-africain a reçu, depuis fin août, le renfort du fonds d’investissement canadien Fairfax, avec une offre de 2 milliards de rands.  Peu attrayante selon le plus grand actionnaire de PPC et plus grand fonds de pension d’Afrique du Sud, Public Investment Corp, l’offre conjointe du fonds et d’AfriSam est sur le point d’être redéfinie pour mieux s’adapter au  goût des actionnaires du géant de la cimenterie.
Pour faire face à cette concurrence de taille, le groupe Dangote envisage de céder une partie ou la totalité de ses actifs dans Sephaku, un autre cimentier basé à Pretoria afin de prendre possession de PPC, valorisé à plus de 792 millions $.
Agenceecofin

Annonces

NewsLetter

Newsletter

Inscrivez vous à la Newsletter



Nos partenaires