Côte d’Ivoire : le taux de décaissement des financements accordés par la Banque mondiale connait un recul à 15,4% en 2018

Pour l’année fiscale 2017-2018 (juillet-juin), la Banque mondiale a approuvé au total 11 projets dans divers secteurs, pour un montant global de 1,218 milliard $ (soit environ 683 milliards FCFA) en faveur de la Côte d’Ivoire. C’est ce qu’a déclaré, hier, le directeur des opérations de la Banque mondiale pour la Côte d’Ivoire, Pierre Laporte (photo), au cours d’une rencontre avec la presse.

« C’est la première fois que la Banque mondiale dépasse le montant d’un milliard de dollars de financements approuvés en Côte d’Ivoire », a-t-il souligné. Ajoutant toutefois que le taux de décaissement réalisé par la Côte d’Ivoire en 2018 est de 15,4%, en recul par rapport aux 37% réalisés lors de l’exercice fiscal précédent. Ce taux est également en deçà des objectifs fixés pour la région qui sont de 20%.

Ainsi, le montant net décaissé pour les projets, y compris l’appui budgétaire, s’élève à 243,59 millions $ (soit environ 136 milliards FCFA).

Pour Pierre Laporte, ce faible taux de décaissement provient essentiellement du fait qu’il s’agit principalement de nouveaux projets qui n’ont pas encore atteint un niveau d’exécution nécessitant des décaissements importants.

Notons que les 11 projets approuvés concernent notamment l’agriculture, le transport, l’énergie, l’environnement, la santé, l’eau, la foresterie, etc. Par ailleurs, un appui budgétaire de 125 millions $ fait partie des financements approuvés au titre de l’exercice fiscal 2017-2018.

Concernant le prochain exercice fiscal, le directeur des opérations de la Banque mondiale pour la Côte d’Ivoire a indiqué que 10 nouveaux projets sont prévus pour être approuvés pour la période 2018-2019. Ce qui représente un total de 879 millions $, soit environ 492 milliards FCFA.

agenceecofin



Nos partenaires