Côte-d’Ivoire : quelles perspectives pour les investissements en 2017 ?

Problèmes sécuritaires, chute des cours du pétrole, corruption endémique… Les problèmes continuent de frapper lourdement le continent africain. Pourtant, la Côte-d’Ivoire semble bien lancée dans une course à la croissance à peine quelques années après la guerre civile qui a longtemps déstabilisé le pays. La Côte-d’Ivoire serait-elle devenue un eldorado africain ?
 
 
9,5 % de croissance annuelle entre 2012 et 2015. Un bon de l’ordre de 8 % en 2016 et des perspectives très encourageantes en 2017. La Côte-d’Ivoire traverse une phase extrêmement positive qui ne passe pas inaperçue auprès des organisations internationales. Pour le Fonds Monétaire International (FMI), l’évolution positive de l’économie ivoirienne devrait se poursuivre au moins jusqu’à l’horizon 2018. Seule ombre au tableau relevée par le FMI, la baisse de plus de 35 % des cours mondiaux du cacao.
 
 
Actuellement, tous les signaux sont au vert avec un déficit budgétaire de 4 % du PIB qui est conforme aux objectifs fixés par le Gouvernement. L’inflation n’est que de 1 % et « la croissance économique devrait rester forte en 2017 ». Toutefois, cet essor qui va à contre-courant de l’ensemble ouest-africain admet une faille que les autorités vont devoir résorber.
 
 
Un « miracle ivoirien » encore fragile
 
 
Les retombées économiques de cette attractivité retrouvée ne profitent pas encore assez aux populations les plus pauvres. Traduction de ce phénomène de croissance trop peu inclusive, le taux de pauvreté n’a baissé que de 48,9 % à 46,3 % entre 2008 et 2015. Ce phénomène est à l’origine de revendications sociales auxquelles le Gouvernement ivoirien d’Amadou Gon Coulibaly a répondu par des « dépenses budgétaires supplémentaires ».
 
Lire la suite sur: http://www.lejournaleconomique.com/2017/07/11/cote-ivoire-investissements/

Annonces



Nos partenaires