Dangote Cement annonce une nouvelle expansion africaine à 4 milliards $, grâce à des financements chinois et indiens

Dangote Cement, la plus importante société cotée sur le Nigerian Stock Exchange, a annoncé un nouveau plan d'expansion africaine qui devrait lui coûter 4 milliards $.
 
L'entreprise phare du milliardaire nigérian Aliko Dangote veut, avec cette initiative, se hisser dans le top trois des producteurs de ciment en Afrique.
 
Avec une production annuelle annoncée à 40 millions de tonnes à la fin de l'année 2016, le groupe souhaite porter sa production à 85 millions de tonnes dans les deux prochaines années. Pour cela, il a prévu de négocier des financements avec des investisseurs chinois et indiens.
 
Dangote Cement vend ses produits dans une quarantaine de pays en Afrique avec une part de marché de 40%. Le milliardaire a annoncé cette expansion de son groupe lors d'un speech effectué en marge de l’Assemblée générale annuelle de la banque africaine d'import-export, sans donner plus de détails.
 
L'Afrique de l'Ouest devrait être une cible privilégiée. Selon Aliko Dangote, cette sous-région est un de ses plus importants marchés. « Nous réfléchissons à la possibilité de nous rapprocher davantage de ces marchés. Produire au Nigéria et transporter jusqu'à ces pays peut s'avérer complexe pour des raisons notamment de formalités. Nous pensons ainsi nous rapprocher davantage, avec la construction d'usines de production supplémentaires », a fait savoir Mr Dangote à Kigali.
 
Les analystes pensent que si cette initiative est menée jusqu'au bout, le groupe nigérian risque de renforcer son statut d'influenceur des prix du ciment sur les marchés africains. Au Ghana, les producteurs traditionnels de ce matériau de construction ont déjà subit le contrecoup de la stratégie Dangote.
 
Le groupe, grâce à un appui d'Afrexim Bank, a augmenté l'offre de ciment sur les marchés de l'UEMOA et du Ghana, après l'achat de près de 1000 camions, qui ont permis d'approvisionner des centaines de relais de distribution.
 
Dangote Cement a progressé de 0,65% lors de la séance de cotation du 11 juillet 2017 et son action a atteint les 206 nairas, soit le niveau le plus élevé depuis le premier janvier 2017 (200 nairas).Après avoir longtemps stagné autour des 170 nairas, le titre a grimpé à plus de 200 nairas, après l'annonce de ses performances du premier trimestre 2017.
 
agenceecofin.com

Annonces



Nos partenaires