De bonnes dynamiques en perspective pour la finance islamique, au sein de l’UEMOA

L'Union Monétaire Ouest Africaine pourrait abriter prochainement le premier fonds d'investissement compatible à la loi islamique, a-t-on appris du discours de Mohamed Lamine Mbacké, le président de l'Institut Africain de la Finance Islamique, lors du forum qui s'est récemment tenu sur ce secteur, à Dakar.

Les détails du projet n'ont pas été dévoilés, mais l'annonce est intervenue en même temps, que celle de la création d’une première banque islamique dans cette sous-région, en même temps que la mise en place d'un premier service de microfinance islamique, dans le cadre d'un partenariat sénégalo-turc.

Ces différentes annonces temoignent une nouvelle fois du leadership de l'UEMOA sur les questions de régulation et d'offre de produits financiers, en comparaison à sa sous-région jumelle de la zone Franc, à savoir, la CEMAC.

Ces différentes annonces sont survenues alors qu'en Côte d'Ivoire, le conseil des ministres venait d'acter une autorisation permettant aux microfinances d'offrir des services de finance islamique. Le gouvernement ivoirien a justifié cette décision par sa volonté d’améliorer l’inclusion financière et de promouvoir des services financiers divers et adaptés aux besoins des populations. Notons que le pays a aussi été le premier à introduire sur la bourse régionale, des obligations islamiques (sukuks)

agenceecofin



Nos partenaires