E-Recrutement:Novojob, nouveau portail panafricain

Un nouveau site d’offres d’emploi vient de voir le jour. Il se nomme «Novojob» et cible aussi bien le Maroc que les pays d’Afrique subsaharienne. La plateforme a été simultanément lancée hier au Maroc, en Algérie et en Côte d’Ivoire.
Un nouvel acteur fait son entrée dans l’univers de l’e-recrutement. Il s’agit de Novojob, qui se définit comme un portail de recrutement en ligne à vocation panafricaine. Son lancement a eu lieu mardi 9 mai simultanément au Maroc, en Algérie et en Côte d’Ivoire. «Notre portail se veut panafricain, fait par les Africains et pour les Africains», répètent en chœur les gestionnaires de ce projet, qui faisaient face à la presse hier à Casablanca, pour présenter leur plateforme. «Notre objectif est aussi de répondre à un besoin d’intégration sur le continent», renchérit Oussama Esmili, co-fondateur de Novojob, présentée comme la «première plateforme africaine de recrutement en ligne».
Le nouveau portail, indiquent ses initiateurs, offre deux avantages. Le premier est classique, et permet aux entreprises, ainsi qu’aux demandeurs d’emplois, de trouver facilement les profils et postes recherchés. «Le second avantage, décliné à travers l’outil Talento, a la particularité de répondre à la problématique de la performance, en offrant la possibilité aux entreprises de gérer les nombreux CV qu’elles reçoivent et d’y recourir à chaque fois que le besoin se présente», explique Oussama Esmili. Pour les demandeurs d’emplois également, «la procédure d’inscription et de chargement des CV a été simplifiée. L’inscription prend quatre minutes au maximum», rassure Riadh Azibi, Country Manager de Novojob au Maroc.
250 collaborateurs Ce nouveau portail est le fruit de la collaboration de trois acteurs africains: IDEO Factory, actif dans l’e-learning au Maroc et au Maghreb depuis 10 ans, AfricaSearch, l’un des leaders du recrutement en Afrique de l’Ouest avec une expérience de plus de 20 ans et une implantation dans 6 pays du continent, et Emploitic.com, l’une des meilleures start-up dans l’e-recrutement depuis 10 ans en Algérie.
Après le lancement simultané au Maroc, en Algérie et en Côte d’Ivoire, Novojob entend s’étendre rapidement sur une bonne partie de l’Afrique de l’Ouest, avant de s’ouvrir sur le reste du continent. «Nous ambitionnons d’atteindre 250 collaborateurs d’ici trois ans, et d’avoir un rythme d’ouverture de deux filiales par semestre», annonce Oussama Esmili. Dès le second semestre 2017, les filiales sénégalaise et tunisienne devraient voir le jour.
LesEchos.ma

Annonces



Nos partenaires