Ecobank Nigeria à la recherche d'un nouveau directeur général pour remplacer l'ivoirien Charles Kie sur le départ

Le conseil d'administration du groupe bancaire panafricain Ecobank Transnational Incorporated est à la recherche d'un nouveau directeur général pour sa filiale la plus importante, au Nigeria. Dans un communiqué publié à l'attention des investisseurs, l'institution financière présente dans 36 pays africains a indiqué que l'ivoirien Charle Kie qui assumait cette responsabilité avait présenté sa démission.

« Je suis fier de ce que mon équipe et moi avons réalisé. Je tiens à la remercier du bon travail et l'inébranlable engagement dont elle a su faire preuve à l'égard d'Ecobank », a déclaré le concerné, selon le communiqué. De belles phrase qui peuvent laisser dubitatif sur les motifs réels de la démission de ce vétéran, rompu des millieux bancaires d'Afrique de l'Ouest à un très haut niveau, et qui n’est arrivé à la tête d'Ecobank Nigéria qu’en janvier 2016, au plus fort de la crise économique dans ce pays.

Avant de rejoindre le groupe basé à Lome en 2011, comme directeur d'Ecobank Capital, puis responsable de la division Corporate Banking Business, Charles Kie sortait d'un mandat de trois ans, à la tête du groupe Banque Atlantique. Avant cela, il avait déjà acquis une expérience de 11 ans au sein de Citigroup, dont 4 ans au poste de directeur général pour l'Afrique de l'Ouest.

Le remplaçant de M. Kie devra posséder un solide background pour repositionner la filiale dans son rayonnement d'antan au sein du groupe et surtout composer avec le trou de créances douteuses qui continuent de la plomber. Aussi, il faudra repartir à la conquête d'un meilleur classement dans le secteur bancaire nigérian, ou Ecobank a beaucoup reculé ces dernières années.

agenceecofin



Nos partenaires