La BAD envisage de débloquer 1,2 milliard $ en faveur des secteurs ghanéen et ivoirien du cacao

La Banque africaine de développement (BAD) envisage d’accorder un prêt de 1,2 milliard $ à la Côte d’Ivoire et au Ghana afin d’appuyer leur stratégie commune visant à réduire la vulnérabilité de la filière cacao à la volatilité des cours mondiaux et stabiliser les recettes d’exportation, rapporte Reuters.
 
Ce financement devrait permettre d’une part, de développer le stockage et la transformation du cacao et d’autre part, d’améliorer la productivité des exploitations de cacao.
 
Ce dernier volet inclut l’adoption de mesures d’accompagnement pour la lutte contre la maladie du Swollen shoot du cacaoyer (compensation des producteurs) et la réhabilitation des vergers, indique Akinwumi Adesina, président de l’institution financière.
Pour rappel, malgré leur rôle dominant dans l’approvisionnement mondial du cacao
 
(60 % du tonnage global), le Ghana et la Côte d’Ivoire ont été pris au dépourvu par la baisse du prix mondial de la matière première depuis juillet 2016.
 
agenceecofin.com

Annonces



Nos partenaires