La Chine va offrir deux satellites au Nigeria pour une prise de participation dans Nigcomsat

L’Exim Bank de Chine et le constructeur China Great Wall s’engagent à financer entièrement l’acquisition de deux satellites de télécommunications au profit du Nigeria, a annoncé mercredi le ministre de la Communication, Adebayo Shittu.
En vertu de ce nouvel accord qui dispense le Nigeria de couvrir les 15% du coût global du contrat (550 millions $) initialement prévus, la Chine prendra une participation dans Nigcomsat, la compagnie fédérale spécialisée dans la gestion des communications par satellite qui ne dispose que d’un satellite jusque-ci.
« C'est une très grande opportunité commerciale … c’est pourquoi ils ont accepté que même sans notre capacité à contribuer à hauteur de 15%, ils sont prêts à payer la totalité des 550 millions de dollars pour l'achat des deux nouveaux satellites pour le Nigeria», s’est réjoui le ministre.
Aucune information n’a cependant filtré en ce qui concerne le pourcentage que s’offrira l’empire du milieu.
Le satellite sera lancé après une période de production de deux ans à compter de la signature du contrat qui devrait se faire avant la fin de ce mois.
En outre, le contrat implique un accompagnement du mastodonte asiatique pour  la commercialisation des services de communication  par satellite vers d’autres pays africains. L’objectif est de mieux s’outiller pour concurrencer les fournisseurs israéliens, britanniques, américains, et même russes, déjà très actifs sur le continent.
« La première chose est que nous voulons faire du profit, nous voulons capturer le marché local et nous voulons aussi conquérir le marché africain », projette le ministre Adebayo Shittu.
Agenceecofin

Annonces



Nos partenaires