La raffinerie de Dangote ambitionne de faire baisser les prix des produits pétroliers et crée 4 000 emplois pour les Nigérians

La raffinerie de Dangote actuellement en construction permettrait au Nigeria d'économiser 12 milliards de dollars de substitution annuelle aux importations, de créer 4 000 emplois directs et de faire grimper les prix des produits pétroliers.
M. Babajide Soyode, conseiller technique d'Alhaji Aliko Dangote, a déclaré que le projet ajouterait de la valeur à l'économie, car il créerait également 145 000 emplois indirects.
Il a déclaré que la raffinerie ferait baisser les prix des produits pétroliers au Nigeria et économiserait des coûts d'importation.
 
"La raffinerie aura la capacité d'affiner 650 000 barils de pétrole brut par jour tandis que l'usine pétrochimique produira 780 KTPA de polypropylène, 500 KTPA de polyéthylène tandis que le projet d'engrais produira 3,0 millions de tonnes métriques par an d'urée."
M. Soyode a fait cette déclaration mercredi lorsque le Comité du contenu local de la Chambre des représentants a effectué une visite de supervision à la raffinerie de Dangote et à la pétrochimie dans la zone de libre-échange de Lekki à Ibeju Lekki, Lagos.
Saluant les législateurs pour avoir  soutenu les entreprises locales, Soyode a déclaré que Dangote était engagé dans le développement  local.
 
'' Comme vous le savez, nous construisons actuellement la plus grande raffinerie à ligne unique au monde, le complexe pétrochimique et la deuxième plus grande usine d'engrais à base d'urée au monde. "
M. Soyode a indiqué que l'entreprise construirait également la plus grande infrastructure de pipelines sous-marins de tous les pays du monde, d'une longueur de 1 100 km, pour traiter trois milliards de FCFA de gaz par jour.
Selon lui, l'usine générera plus de 100 000 emplois et ravivera plus de 11 000 stations-service fermées en raison de la pénurie de produits.
 
M. Soyode a exhorté le gouvernement fédéral à poursuivre le programme de diversification visant à priver le Nigeria d'une forte dépendance à l'égard de l'exportation de pétrole brut.
Selon lui, la meilleure façon de diversifier l'économie passe par l'agriculture et «notre usine d'engrais est en ligne avec cet objectif».
 
"Au moment où nous finissons le gazoduc, il peut générer environ 12 000 MW et nous pouvons exporter du gaz vers d'autres pays africains. Nous aurions la capacité de stocker quatre milliards de litres de produits et de charger 2 680 camions par jour. "
"C'est la plus grande raffinerie au monde. La pétrochimie que nous avons est 13 fois plus grande que celle d'Eleme Petrochemical, construite par le gouvernement ", a dit soyode à la NAN.
M. Emmanuel Ekon, le président du Comité sur le contenu local a félicité Dangote pour l'énorme investissement dans l'industrie de la raffinerie et de la pétrochimie.
Il a dit que la raffinerie améliorerait le développement socio-économique de la nation.
Il a assuré Dangote du soutien des législateurs aux entreprises indigènes, tout en promettant de créer un environnement propice au développement des entreprises nigérianes.
"Nous allons travailler avec la direction de Dangote pour assurer que la mise en œuvre du contenu local soit approfondie. Nous félicitons Dangote pour ses investissements de plusieurs milliards de dollars dans la raffinerie et sa vision de la croissance du pays.
 
"Nous avons exhorté les autres à imbiber les efforts gigantesques déployés par Dangote dans l'industrie pétrolière et gazière", a-t-il déclaré.
Ekon a déclaré que l'Assemblée nationale fournirait une législation adéquate pour approfondir la mise en œuvre de la loi sur le contenu local dans le secteur pétrolier et gazier.
Il a dit que c'était nécessaire pour changer les perspectives de l'industrie pétrolière et gazière du pays.
Le législateur a déclaré que la loi sur le contenu local serait bénéfique pour tous les Nigérians si elle était mise en œuvre de manière appropriée.
 
"Le contenu local a la capacité de tourner la fortune du Nigeria pour de bon. Il a la capacité de transformer notre économie à n'importe quel niveau que nous voulons, mais encore une fois, la mise en œuvre repose sur nous tous.
 
"Nous devons réaliser que le Nigeria est notre pays. Nous n'avons aucun autre pays à appeler le nôtre. ''
 
Alain IKEDIA



Nos partenaires