Le groupe cimentier d’Aliko Dangote s'est renforcé dans plusieurs de ses filiales africaines pour 490 millions $

Le groupe cimentier nigérian Dangote Cement Group, a augmenté sa participation dans certaines de ses filiales africaines pour un montant global de 162 milliards de nairas. A la parité de 331 nairas pour un dollar, pris en compte dans la présentation financière 2017 du groupe fondé par Aliko Dangote, cela équivaut à une dépense de 489,5 millions $.

« Au cours de l'exercice 2017, Dangote Cement Sénégal SA, Dangote Cement Cameroun SA, Dangote Industries Ltd, Tanzanie et Dangote Industries (Éthiopie) Plc ont émis des nouvelles actions, toutes, au profit de Dangote Cement Plc », apprend-on du groupe. Les raisons de ces augmentations de capital n'ont pas été données, mais ces différentes opérations ont réduit les parts détenues par les minoritaires dans certains des pays concernés, sans qu’on ne puisse dire s’il s’agit des nationaux ou pas.

Ainsi en Tanzanie (Afrique de l'est) et au Cameroun (Afrique centrale), les participations des minoritaires sont parties respectivement de 30% et 20%, à seulement 0,3% et 0,03%.  Au Sénégal et en Ethiopie, les parts des investisseurs minoritaires sont parties de respectivement 6% et 10%, à seulement 0,03% et 0,01%. L'Afrique du sud et la Zambie sont les pays où l'augmentation de capital, n'a pas dilué la part des minoritaires.

L'augmentation de capital la plus importante a été celle du Sénégal, qui est évaluée à 195 millions $. Viennent ensuite les 120 millions $ dépensés en Ethiopie. Dans les autres pays, Dangote a pris des actionnaires supplémentaires en investissant 27 milliards de nairas (Afrique du sud), 15,7 milliards de nairas (Cameroun) et enfin, il y a les 13,4 milliards de nairas injectés en Tanzanie. Ce nouvel engagement du groupe cimentier nigérian dans ses filiales africaines doit encore prouver sa pertinence en termes de rentabilité.

Une marge nette négative dans les activités panafricaines, mais en pleine amélioration

Ensemble, les activités panafricaines de Dangote Cement Plc ont généré un chiffre d'affaires combiné de 258,4 milliards de nairas, soit environ 780,8 millions $. C'est une hausse de 35,2%. Mais de nouveaux investissements ont conduit à une hausse des amortissements comptables. Dans ce cas les activités panafricaines du groupe se sont de nouveau soldées par une perte à la fin 2017.

Mais avec un résultat net négatif de seulement 12,7 milliards de nairas (38 millions $) ont est loins de la perte de 83 millions $ (à taux de change constant), concédé au terme de l'exercice 2016. Toutefois, malgré la baisse de la marge nette des activités au Nigéria, Dangote Cement a terminé l'année 2017 sur bénéfice net consolidé de 204 milliards de nairas (617 millions $).

C'est le résultat d'une baisse des pertes dans les activités panafricaines, mais c'est aussi du fait d'une réduction des éliminations, notamment la part du bénéfice qui revenait aux actionnaires minoritaires. En 2016 ces éliminations étaient de 143 milliards de nairas. En 2017, elles ont été de seulement 38 milliards de nairas.

Bien qu'il soit en baisse de 1,4% ce 09 avril 2018 sur le Nigerian Stock Exchange, dont il est la première capitalisation boursière sans concurrent, Dangote Cement plc demeure une valeur sûre du marché financier nigérian, avec une plus-value de 9,7% dégagée depuis le début de l'année, et de 52,7% sur les 12 derniers mois.

Agenceecofin

Annonces



Nos partenaires