Les 30 entreprises africaines les plus mondialisées, ont généré en 2016 un chiffre d'affaires total proche de 120 milliards $

Les 30 entreprises africaines les plus dynamiques dans le cadre de la mondialisation ont généré un chiffre d'affaires cumulé de 118,6 milliards $, apprend-on d'un rapport de Konfidant, une firme de conseil et d'accompagnement stratégique ciblant l'Afrique.
Parmi ces entreprises, on retrouve surtout des groupes sud-africains (22 au total), et aussi quelques groupes marocains comme Attijariwafa Bank, ou encore Ynna Holding (groupe Chaâbi).
L'histoire de la mondialisation des entreprises africaines nous apprend également qu’elles génèrent une part plus importante de leurs revenus dans les pays développés que sur les marchés émergents ou en développement.
 
La firme Konfidant estime cependant qu'il faudra encore plus d'efforts pour voir de grands groupes africains dominer le monde, à l'instar de ceux de l'indice S&P 500 dont le volume des affaires impacte une part importante de la population mondiale. Une partie de cet effort consistera à renforcer l’expansion régionale, avant de se lancer au-delà des frontières africaines.
 
Dans ce sens, le dernier sommet de l’Union Africaine a poursuivi les discussions sur le lancement d’une zone de libre échange continentale. Comme c’est souvent le cas en Afrique, la démarche reste assez politique. Des observateurs estiment qu’une plus large consultation du secteur privé africain, dont ces 30 champions de la mondialisation, serait un point de départ important.
 
agenceecofin



Nos partenaires