Les exportations du Rwanda ont augmenté de 58% en 2017

Les exportations totales du Rwanda ont augmenté de 57,6% en 2017, pour atteindre 943,5 millions d’USD, contre 589,7 millions d’USD l’année précédente.
Selon Amb. Claver Gatete, Ministre des Finances et de la Planification Economique, l’importante croissance des exportations était en grande partie due aux exportations de minéraux qui ont augmenté de plus de 210%, soit 248,5 millions d’USD par rapport aux 80,1 millions d’USD de l’année précédente (2016).
Monsieur Gatete a fait ces remarques hier en déposant un projet de loi pour le budget révisé de l’exercice 2017/18, qui visait, entre autres, à augmenter les dépenses publiques de 20,5 milliards de Rwf.
Le secteur minier a fait l’objet d’ajustements au cours des derniers mois, y compris la création d’une agence spécialisée, l’Office des Mines, du Pétrole et du Gaz pour superviser le secteur.
Les développements significatifs dans le secteur comprennent : faire des études exploratoires, débarrasser le secteur des intermédiaires et amener des investisseurs avec une technologie minière moderne.
D’autres principaux moteurs de la croissance des exportations ont tirés des recettes des exportations de café et de thé, ces exportations progressant respectivement de 9,6% et 32,9%. Monsieur Gatete a déclaré que cela était dû à la hausse des prix des matières premières sur le marché international au cours de l’année.
La valeur des importations rwandaises a également diminué de 0,4% en 2017, entraînant une réduction significative du déficit commercial.
« En raison de la hausse des exportations et de la baisse des importations, le déficit commercial a diminué de 21,7%, passant de 1.624,6 millions d’USD en 2016 à 1.271,9 millions d’USD en 2017 », a déclaré Monsieur Gatete.
Révision du budget
Monsieur Gatete a demandé aux législateurs d’approuver une augmentation du budget de 20,5 milliards Rwf, ajoutant que cela contribuerait à poursuivre les politiques d’assainissement budgétaire et d’emprunt prudent, afin de rembourser la dette et d’équilibrer les balances externes.
Selon la proposition pour l’exercice en cours, le budget sera revu à la hausse de 20,5 milliards Rwf (2.115,4 milliards Rwf).
Les changements au budget auront une incidence sur les ressources et les dépenses.
Du côté des ressources, le Gouvernement s’attend à une augmentation nette des recettes intérieures de 669,4 milliards Rwf, soit 6,5 milliards Rwf de plus que les prévisions de 662,9 milliards Rwf dans le budget initial.
« L’augmentation provient de la vente de bons du Trésor et d’obligations ainsi que d’un prélèvement sur les réserves stratégiques de carburant. Les décaissements de dons externes étaient en cours, enregistrant un montant de 168,3 milliards Rwf contre 168,8 milliards Rwf projetés pour la période », peut-on lire dans un communiqué.
Panoractu



Nos partenaires