Un véhicule made-in-Kenya vise la production de masse pour le terrain accidenté d'Afrique

Une entreprise kenyane qui a entrepris la tâche audacieuse de produire des véhicules à bas prix pour les projets hors route et les terrains accidentés en Afrique pour augmenter la production d'un modèle plus récent et plus avancé l'année prochaine après une réception optimiste de son modèle pionnier.


Depuis la mise en service du modèle inaugural Mobius II à la fin de 2014, 50 unités ont été vendues d'ici la fin de 2015, Mobius Motors prévoyant une augmentation significative de la production d'un modèle plus avancé l'année prochaine. Il prévoit que le nouveau Mobius II, qui sera une version améliorée de son modèle pionnier, aura des fonctionnalités avancées telles que un meilleur intérieur et extérieur, la direction assistée, fenêtres latérales scellées et une garde au sol beaucoup plus élevée. L'espoir est que le modèle amélioré obtiendra une réception encore meilleure sur le marché de l'Afrique de l'Est.


L'idée derrière Mobius Motors, la société Joel Jackson, un entrepreneur britannique établi en 2009, était de concevoir et produire des véhicules robustes et à bas prix adaptés à de nombreux endroits en Afrique rurale en milieu rural et des routes criblé de criquets. Jackson avait travaillé dans les zones rurales où il a acquis l'expérience de première main des défis dans la mobilité particulièrement pour des entrepreneurs dans les endroits éloignés.

Beaucoup de ces entrepreneurs ont souvent dû faire face à des prix d'achat élevés des véhicules importés, dont beaucoup ne sont pas conçus pour les pistes particulièrement inégales dans les régions éloignées. Le coût des nouveaux modèles est invariablement hors de portée de beaucoup. Jackson a vu cette opportunité, qui a déjà commencé à porter ses fruits avec des commandes croissantes d'entrepreneurs pour le Mobius, que certains sont venus à considérer comme Land Rover d'Afrique.



Jackson, le PDG de la société a annoncé en Octobre Mobius avait commencé à accepter pré-commandes pour le nouveau Mobius II. La conception simpliste et l'absence de caractéristiques clés telles que la direction assistée, la climatisation et les vitres dans le Mobius original a été compensée par le prix relativement bas de 950 000 shillings du Kenya (environ 9 500 dollars).
"Le prix est semblable à un véhicule berline de sept ans, qui n'est pas conçu pour fonctionner sur des terrains dégradés de manière fiable, ni de transporter les charges plus lourdes communes chez les consommateurs dans ces domaines", dit la société.


Le véhicule a une capacité de charge de 625 kg et une vitesse de pointe de 120 km par heure. La société a déjà accepté des précommandes pour le nouveau Mobius II, avec des dépôts de 50 000 shillings (500 $) pour chaque unité contre un prix total de 950 000 shillings kényans....

 
 
 

Annonces

NewsLetter

Newsletter

Inscrivez vous à la Newsletter



Nos partenaires