A 27 ans, il crée une entreprise qui permet aux agriculteurs d’augmenter leurs revenus

Eric est diplômé en droit de l’Université Catholique de l’Afrique orientale. Dès son jeune âge, il avait pris sa décision de lancer sa propre entreprise après l’école.

Il a d’abord remarqué les problèmes auxquels étaient confrontés les producteurs de bananes à Meru, sa ville natale dans le centre du Kenya. Meru est l’une des plus grandes régions productrices de bananes dans son pays. Il a décidé de démarrer une entreprise qui achèterait des bananes brutes des agriculteurs locaux à des prix garantis, les transformer en farine de banane et de les emballer pour la vente.

Voici l’idée qui l’a motivé à créer sa compagnie Stawi Foods.

Stawi Foods  a amélioré la vie de milliers de producteurs de bananes. Il a également contribué à augmenter la durée de conservation des bananes. Il a réduit  le problème de stockage, de pourriture et de gaspillage alimentaire des bananes si elles ne sont pas vendues peu après la récolte. La farine de banane, qui est fabriquée à partir de bananes vertes traitées, est sans gluten et nutritifs. Elle peut être utilisée pour fabriquer des aliments pour bébés, du porridge, de la nourriture en purée, les aliments et les soupes.

Ce produit est vendu et distribué dans plusieurs grands supermarchés à travers le Kenya.

L’idée d’Eric Muthomi permet désormais aux producteurs de bananes vivant au Kenya de gagner 30 pour cent de plus sur les ventes des bananes que si elles étaient vendues sur les marchés locaux.

En outre, la vente de leurs récoltes de bananes à un acheteur est garantie. Ils sont protègés contre les bas prix et la fluctuation des prix. Cela aide beaucoup les jeunes à avoir un emploi rémunéré en tant que producteurs de bananes. 

Son entreprise travaille avec plus de 100 groupes d’agriculteurs à Meru. Ils fournissent les bananes utilisées pour la fabrication de la farine. Les bananes sont traitées à l’aide d’un travail manuel et d’un équipement de traitement par une équipe d’employés à temps plein et les travailleurs occasionnels.

Avec Afrikmag

 

 

 

Annonces

NewsLetter

Newsletter

Inscrivez vous à la Newsletter



Nos partenaires