Comment les super-riches africains dépensent-ils leur argent ?

L’étude «Africa Wealth Report 2017» publiée fin mars dernier par le cabinet de recherche britannique New World Wealth et la banque AfrAsia Bank, a passé au crible les habitudes des dépenses des quelques 145 000 individus africains fortunés (High net worth individuals/ HNWI), ces personnes possédant une fortune estimée à 1 million de dollars au moins. Tour d’horizon :
 
Les objets de collection
 
Les millionnaires, les multi-millionnaires et les milliardaires africains adorent les objets de collection, en particulier les œuvres d'art, les vins et les automobiles classiques.
 
En 2016, les objets de collection représentaient 1,1% des actifs des HNWI africains, soit environ 8,8 milliards de dollars, contre seulement 0,6% seulement en 2006. New World Wealth estime que les individus fortunés africains détenaient des œuvres d'art d’une valeur globale de 870 millions de dollars à la fin de 2016.
 
Les voitures classiques les plus populaires auprès des HNWI africains sont la Ferrari 250 GTO, la Ferrari 250 GT California Spider, la Ferrari 250 Testa Rossa et la Bugatti Type 41 Royale.
 
Les objets de collection incluent également des vins, des antiquités et des montres de luxe. A la fin de l’année écoulée, la valeur totale des ventes des montres de luxe en Afrique a atteint 46 millions de dollars contre 13 millions de dollars seulement en 2006.
 
Les résidences principales
 
Les résidences principales, en particulier des villas pieds dans l’eau et des maisons cossues situées dans des quartiers huppés, représentaient entre 25% et 30% des actifs nets des millionnaires africains. Les villes les plus chères dans ce cadre sont le Cap (5800 dollars/m2), Port Louis (4900 dollars/m2) et Johannesburg (2800 dollars/m2).
 
Les résidences secondaires à l'étranger
34% des HNWI africains possédaient des résidences secondaires dans d'autres pays à la fin 2016. Les villes les plus auprès des ces personnes fortunées pour l’achat de résidences secondaires sont Londres, New York, Genève, Sydney et Paris. Dubaï est particulièrement populaire pour les HNWI originaires d’Egypte, du Nigeria, d’Algérie et du Maroc.
 
Marché de luxe
 
Le marché du luxe africain à généré un chiffres d’affaires d’environ 5,9 milliards de dollars en 2016. Les principales composantes de ce marché étaient les voitures de luxe, les yachts, les biens de luxe personnels comme les montres, le prêt-à-porter, les accessoires et les bijoux. Les marques de voitures de luxe les plus vendues en Afrique sont Porsche, Ferrari, Bentley, Rolls Royce et Maserati.
 
Les principaux pays africains où le marché de luxe est le plus dynamique sont l’Afrique du Sud (2,3 milliards de ventes totales en 2016), le Kenya (500 millions de dollars) et le Nigeria (400 millions de dollars).
 
Les séjours dans les hôtels luxueux
Les destinations touristiques africaines ont reçu environ 48 000 visiteurs super-riches originaires des autres pays du continent en 2016, contre 43 000 en 2015. L'Afrique du Sud était la destination africaine la plus populaire pour ces super-riches. Environ 15000 milliardaires ont séjourné dans des hôtels luxueux sud-africains situés à Cape Town, Johannesburg, The Garden Route, The Whale Coast ou encore Paarl et Franschoek.
 
Les autres destinations très prisées sont Marrakech au Maroc, Le Caire en Egypte, Serengeti en Tanzanie, Sharm El Sheikh en Egypte, Masai Mara au Kenya, Livingstone en Zambie et l'Okavango Swamps au Botswana.
 
Les jets privés
 
Plusieurs centaines de HNWI africains possèdent des jets privés: 580 en Afrique du Sud, 400 Nigéria, 190 Egypte et 140 Kenya.
Agenceecofin

Annonces

NewsLetter

Newsletter

Inscrivez vous à la Newsletter



Nos partenaires