Frank Bulonza, après deux ans de chômage monte sa propre boîte un «restaurant mobile »,

Le chômage est un fléau qui gangrène plusieurs pays africains. Et la RDC Congo ne fait pas exception à la règle. Des jeunes diplômés de la ville de Goma (Nord-Kivu, RDC), ont décidé de prendre en main leur destin en se lançant dans la restauration.
Après deux années de chômage depuis la fin de leurs cycles supérieurs, ces jeunes congolais de Goma qui ne voulaient plus compter sur les interminables promesses du premier emploi, ont décidé de monter leurs propres chaines de restauration artisanale à domicile. L’expérience dans la région des Grands lacs est devenu un succès sans précédent.
L’entreprise de restauration se spécialise dans la livraison de repas fait maison à domicile. Derrière cette initiative qui prône un mode de consommation plus sain, se cache Frank Bulonza et deux de ses amis.Cette initiative, je l’ai baptisée « Manger équilibré« , apprend Franck.
Ainsi à travers les groupes sur WhatsApp et sur Facebook, les adhérents peuvent commander leur plat. Le tout est appuyé par l’aide d’un serveur ambulant qui fait le tour des quartiers.
Aujourd’hui, ce projet qui a démarré avec trois personnes compte douze employés. Ce sont entre 80 et 120 repas qui sont livrés chaque jour. L’inspiration de Franck au niveau de la logistique vient du géant du fast-food McDonalds. Mais Le jeune entrepreneur veut toute fois rester sur des mets traditionnels, avec de bons produits congolais, qui ne sont pas traités chimiquement. La seule chose qui vient de l’étranger, ce sont les assiettes et les casseroles.manger-equilibre-rdcCe projet a eu tellement de succès que la jeune entreprise qui a à peine un an d’existence commence à avoir des concurrents qui sont à ce jour au nombre de 4.
Le jeune homme apprend qu’il n’est pas encore 100 % indépendant, mais souhaite renforcer ses équipements et sa logistique « Nous avons cependant des besoins matériels : des motos pour les livraisons, des robots pour la cuisine, et surtout, quelqu’un qui pourrait nous donner des conseils, comme un incubateur, pour faire décoller ce projet. »
afrikmag

Annonces

NewsLetter

Newsletter

Inscrivez vous à la Newsletter



Nos partenaires