Kenya: grâce à l’e-paiement, Nairobi a boosté son recouvrement fiscal en 2016

Selon le vice-gouverneur de Nairobi, Jonathan Mueke, le paiement électronique a contribué de façon « extraordinaire » à l’amélioration du potentiel de recouvrement fiscal du Comté.
 
Au cours d’un entretien accordé au journal The Nation, il a expliqué qu’en 2013, les services fiscaux ne réussissaient qu’à recouvrer environ 7,7 milliards de shillings (73,9 millions dollars) de taxes diverses. Mais l’introduction, en 2014, de la plateforme d’e-paiement Ejiji Pay, développée par la société JamboPay, a apporté plus d’efficacité.
 
En 2016, la plateforme a contribué à la collecte de 12,7 milliards de shillings (121,9 millions de dollars). Elle a également apporté plus de transparence dans la gestion de ces fonds.
 
D’après Jonathan Mueke, « Ejiji Pay est désormais le deuxième plus important portefeuille de paiement électronique de la région, après le M-Pesa de Safaricom ».
 
Ejiji Pay déployée par Nairobi, est la première étape du plan de transformation du Comté en Smart City. Anne Lokidor, la responsable TIC du Comté, l’a affirmé l’année dernière. L’objectif de ce programme de mutation technologique est l’amélioration des conditions de vie des populations par une gestion automatisée des services d'utilité publique, des bâtiments, des transports, des déchets et de l’énergie, de la sécurité et des soins de santé.
 
agenceecofin.com

Annonces

NewsLetter

Newsletter

Inscrivez vous à la Newsletter



Nos partenaires