Kunfabo : les ambitions d’un smartphone africain low-cost made in Guinée

99$ le smartphone. C’est le projet de la guinéenne Fadima Diawma, férue de nouvelles technologies. Le concept social et low-cost de la marque Kunbafo -Quoi de neuf depuis le temps ? en Malinké, l’une des langues nationale du pays- n’entend pas pour autant déroger au soucis de qualité du produit. Une page de lancement vient d’être créée pour attirer les investisseurs africains et financer le projet.   
 
 
Favoriser l’inclusion numérique et proposer des produits à l’image de son continent, c’est l’ambition de Fadima Diawma, et c’est ce qui l’a poussé à se lancer dans la fabrication de téléphones mobiles. « Étant Africaine, je ne me vois pas utiliser un smartphone Apple ou Samsung. J’ai lancé Kunfabo car je me suis dit que les smartphones produits par les géants de la téléphonie mobile ne nous représentaient pas vraiment ». Une idée forte, qui s’accompagne de plusieurs innovations que Fadima souhaite développer. Pour démarrer la production des appareils en quantité, elle estime à 100 000€ le montant nécessaire. Un montant qu’elle peut espérer obtenir grâce au crowfunding si 1 000 personnes participent à hauteur de 99€. Sur sa landing page, 850 personnes sont encore attendues pour lancer sa campagne de collecte de fonds.
 
À la recherche d’investissements africains

Si Fadima Diawma mise sur une marque de téléphones mobiles africaine, « C’est parce que les fabricants de smartphones utilisent l’Afrique pour écouler leurs produits. Au Congo, tout le monde sait ce qu’il se passe. Pour le moment, j’avance sur mes fonds propres et il est très difficile de sortir de ce qui se fait en terme de batterie. Mais pourquoi ne pas les substituer à quelque chose de plus écologique ne provenant pas de cette souffrance là ? ».
 

Le smartphone Kunfabo sera doté d’un système d’exploitation Android 6 et disposera d’un grand écran et d’une couverture 4G dans un design sobre et fonctionnel. « Il sera en mesure d’accueillir une carte mémoire SD de 32 Go, bien plus utilisée que le cloud en Afrique. La mémoire interne sera comprise entre 8 à 15 Go et le smartphone sera débloquée », précise la CEO.
 
 
Lire la suite sur: http://www.afrikatech.com/fr/entreprendre/kunfabo-les-ambitions-dun-smar...



Nos partenaires