La société ivoirienne de coco râpé reprend ses activités

Après 7 ans d’interruption, depuis 2009, la société ivoirienne de coco râpé (SICOR), qui intervient dans la transformation du coco, va reprendre ses activités. Le différend foncier qui opposait l’entreprise aux villages de sa zone d’exploitation a connu en effet un dénouement heureux avec la signature, ce mercredi 02 novembre, de deux conventions liant l’Etat, l’entreprise et les communautés villageoises concernées. Ce sont 6 milliards de FCFA que l’entreprise compte injecter pour renouveler son outil industriel et reprendre l’exploitation des plantations sur ses sites de Jacqueville, Grand-Lahou et Gliké.

 

ccilci.org

Annonces

NewsLetter

Newsletter

Inscrivez vous à la Newsletter



Nos partenaires