Les applications locales de VTC à l'assaut de Uber


Il y a peu de temps encore, les transports publics au Caire, à Freetown, à Lagos, à Nairobi et dans d'autres villes africaines étaient chaotiques et dangereux. La fiabilité douteuse des taxis n'a pas amélioré la situation. Mais l'arrivée d'Uber pourrait changer la donne.
 
Uber, la société mondiale de covoiturage lancée aux Etats-Unis en 2009 qui s'appuie sur les smartphones pour le paiement des trajets, est devenue l'alternative la plus répandue en raison de ses prix équitables, de ses normes de qualité et de sa commodité.
 
En juin dernier, Uber opérait dans 15 grandes villes africaines, avec quelques 60 000 chauffeurs en Egypte, au Ghana, au Kenya, au Maroc, au Nigéria, en Afrique du Sud, en Tanzanie et en Ouganda.
Son ambition est de dominer les transports en Afrique, mais elle se heurte à une forte concurrence des entreprises locales. Sans le vouloir, Uber a déclenché la propagation de la technologie mobile et de la cartographie par la collecte des données géospatiales à partir d'un véhicule. Désormais, et grâce au savoir-faire croissant de l'Afrique, des entreprises locales créent leurs propres applications proposant des produits et services adaptés aux clients de différents pays voire de différentes villes, bénéficiant ainsi d'une certaine avance sur les services étrangers.
 
Localisation de la technologie
L'application Little Cab lancée au Kenya en 2016 par l'opérateur de téléphonie mobile Safaricom, propose un service de covoiturage qui fonctionne comme Uber, sauf qu'il accepte en plus le système de paiement mobile MPesa. Uber ne payant cependant pas de frais de stationnement et d'autres charges citadines, ses tarifs sont moins élevés.
60 000
 
 
chauffeurs travaillent pour Uber dans 15 grandes villes africaines en Egypte, au Ghana, au Kenya, au Maroc, au Nigéria, en Afrique du Sud, en Tanzanie et en Ouganda.
 
Lire la suite sur: http://fr.allafrica.com/stories/201709040721.html

Annonces

NewsLetter

Newsletter

Inscrivez vous à la Newsletter



Nos partenaires