Oui

Oscar Ekponimo, le programmeur nigérian qui lutte contre la faim

En 2013, le Nigérian Oscar Ekponimo a créé l’application Chowberry. Le principe de celle-ci est simple : lutter contre la faim et le gaspillage alimentaire. Récompensé par le prix Rolex de l’esprit d’entreprise en 2016, le modeste projet bénéficie aujourd’hui d’une reconnaissance internationale.

Un chercheur italien découvre un moyen de produire du blé dur en Afrique de l’Ouest

En Afrique de l’Ouest, la culture du blé dur en conditions de chaleur extrême est désormais possible grâce à de nouvelles variétés de la céréale pouvant supporter une température constante comprise entre 35-40°C, le long du bassin du fleuve Sénégal.  

«Si la faim ne peut pas vous inspirer, rien ne le pourra»

L'extrême pauvreté  dans laquelle Amos Wekesa a grandi l'a poussé à gagner 6 millions de dollars par an avec ses voyagistes.

Le café Java House du centre commercial The Village à Kampala regorge de clients alors que des serveurs souriants servent du café aussi chaud que le mercure de l'après-midi.

 

Au Togo, un entrepreneur cultive du bissap bio

Leo Kanyi, un jeune entrepreneur togolais, s’est lancé dans la culture et la transformation de l’hibiscus, communément appelé bissap. Il en tire du jus bio, qui fait la joie des consommateurs et qui lui permet de se tailler une place sur le marché agricole de son pays.

Congo : Des agriculteurs tirent profit du développement du marché local des pastèques

Le chapeau de paille de Bakary Fofana protège ses yeux de la lueur éclatante du soleil, mais il lui est impossible d’échapper à la chaleur. De temps en temps, il lève la main droite pour éponger la sueur de son visage.

Le milliardaire camerounais Baba Danpullo engage plus de 300 millions de FCfa dans une fausse transaction immobilière

Oummoul Koulsoumi, une jeune Camerounaise âgée de 39 ans, a réussi à soutirer une somme de plus de 300 millions de francs Cfa au milliardaire Baba Danpullo (photo), présenté par le magazine Forbes comme étant la première fortune d’Afrique subsaharienne francophone, a révélé le tri-hebdomadaire régional L’Oeil du Sahel.

Côte d’Ivoire : Des paysans gagnent de l’argent avec le piment « bec d’oiseau »

Les plants de piment s’étalent à perte de vue dans le champ de Claude Memel. Ici, c’est son « petit territoire », et il est fier lorsqu’il se promène dans le champ. Certains de ses plants de piments atteignent un mètre de hauteur.
Il sourit tel un homme qui a réussi son pari. Mais, il n’avait pas ce regard quand il cultivait les arachides.
Monsieur Memel possède trois hectares de terres à Elibou, dans la sous-préfecture de Sikensi, à 80 kilomètres, au nord d’Abidjan, la capitale économique de la Côte d’Ivoire.
 

Grâce à la tomate, la ville nigériane de Kano se voit déjà en « Dubaï du Sahel »

L’affirmation a de quoi surprendre : « La tomate est plus puissante que le pétrole. » Abdullahi Umar Ganduje lâche pourtant cette phrase comme une évidence. Le gouverneur de l’Etat de Kano, dans le nord du Nigeria, veut croire que le développement économique de son territoire repose sur l’agriculture.D’ailleurs, M. Ganduje fait siens les grands discours du chef de l’Etat, Muhammadu Buhari – dont il est proche –, en faveur de ce secteur encore peu considéré mais qui génère pourtant 16,2 % du PIB et 60 % de l’emploi en Afrique.

Pages

Annonces



Nos partenaires