3 conseils pour déjouer le stress

1. On identifie ses "rengaines négatives"
Dès notre enfance, on stocke des formules négatives, dévalorisantes, des sentences qui reviennent en boucle à la façon d'un disque rayé. Celles-ci sont si bien intégrées à notre juke- box mental que l'on y prête même plus attention. Il faut changer de disque !
 
• Repérer d'abord ses pensées parasites pour mieux les éradiquer. Elles s'apparentent à de fausses croyances et constituent des obstacles à notre accomplissement. Par exemple toutes les phrases du type : "je suis nulle", "je ne vais pas y arriver", "je suis trop grosse", "qu'est-ce qu'on va penser de moi ?", "c'est la faute à pas de chance", etc. ... sont des pensées toxiques, souvent répétitives, qu'on pourra éradiquer plus facilement une fois identifiées.
 
2. On cultive l'optimisme
Dès que ces pensées négatives surgissent, on les piège sans attendre en se disant : "Stop !" afin de les empêcher de se développer et de nous envahir.
• Remplacer les phrases toxiques par des affirmations positives. Des formules optimistes qui vont renforcer notre "self-estime" et créer, avec la pratique, de nouvelles connexions neuronales. Par exemple, remplacer : "je ne vais pas y arriver" par "ça va marcher", "je ne suis bon à rien" par "j'ai de réelles capacités", "je n'ai pas de chance" par "je m'ouvre aux opportunités", "je me trouve moche" par "je me trouve pas mal aujourd'hui", ou encore «"j'ai honte de moi" par "je suis fière de moi".
 
Lire la suite sur: http://larichesse.over-blog.com/2017/01/3-conseils-pour-dejouer-le-stres...

Annonces

NewsLetter

Newsletter

Inscrivez vous à la Newsletter



Nos partenaires