Si vos amis ne parlent pas d'argent, changez d'amis

De nos jours, il n’est pas rare d’entendre des gens laisser planer l’idée que l’argent est la source de tous les malheurs dans ce monde.
Vous n’avez qu’à tenter l’exercice. Parlez de vos difficultés financières dans votre entourage, dites à quel point vous êtes cassés et vous trouverez des oreilles attentives. Inversement, parlez de vos réussites financières, de vos bons coups d’argent et ce sera instantanément interprété comme un affront ou de la vantardise.
D’ailleurs, regardez les réactions autour de vous quand une belle voiture passe sur la rue. Certaines personnes exprimeront du dédain. Comme si cette voiture avait été volée, que la personne qui était derrière le volant ne l’avait pas mérité.
On tombe facilement dans les stéréotypes :« Qu’est-ce que cette personne essaie de prouver ? »« Elle devrait utiliser cet argent à de meilleures fins. »« Elle s’est payée cette auto avec la sueur de ses employés. »… Comme si le fait de pouvoir contempler le succès de quelqu’un d’autre était trop demandé. À la limite, apprécier la simple vue d’une belle auto.
J’ai moi-même grandi au sein de la classe moyenne. Mon père travaillait de ses mains. Il était un homme travaillant, à l’image de l’employé modèle que tout le monde voudrait avoir au sein de son entreprise. Par contre, le seul reproche que je pourrais lui trouver c’est qu’il avait le besoin inévitable de toujours dénigrer ceux qui étaient au sommet de la hiérarchie. Il les considérait avares, contre-productifs et indignes du salaire qu’ils faisaient.
Résultat, j’ai eu à combattre ces idées préconçues presque toute ma vie afin de pouvoir devenir un millionnaire. J’ai dû en quelque sorte reprogrammer la mentalité qu’on m’avait inculquée depuis ma tendre enfance.
Le seul moyen que j’y suis parvenu est d’avoir sélectionné un cercle d’amis qui n’avait pas de complexe ou de tabou par rapport aux discussions entourant l’argent.
La raison est simple, on dit souvent qu’on est la moyenne des cinq personnes avec lesquelles on passe le plus de temps. Ceci est aussi vrai dans vos valeurs que dans votre perception par rapport à l’argent. Mon environnement m’avait conditionné à m’aliéner contre l’argent, ce cadeau empoisonné du diable. Pourtant, c’est dans un milieu qui encourageait l’entrepreunariat et où la notion de récompense prévalait que j’ai véritablement compris que l’argent n’avait pas de fonction prédéfinie pour le bien ou le mal.
En effet, l’argent existe en quantité pratiquement infinie dans l’espace. Si vous souhaitez en avoir plus que quiconque, il suffit de travailler plus fort ou d’apporter de la valeur ajoutée sur la table. C’est lors de cet échange de service, un troc, que l’argent se matérialise et vient prendre toute son importance. Dans ce processus, ce sont tous les gens concernés par l’échange qui en profitent en bout de ligne. Les entrepreneurs sont donc des créateurs de richesse et leur aversion par les autres est plus souvent qu’autrement injustifiée.
Mais bien entendu, je n’aurais jamais pu le voir de cette manière si je n’avais pas eu des amis pour me rendre à l’évidence. La clé du succès commence donc par le choix des amis qui composent votre cercle intime.
Premiermillion.com

Annonces

NewsLetter

Newsletter

Inscrivez vous à la Newsletter



Nos partenaires