Jean Luc Konan, PDG du Groupe Cofina – « L’Afrique a une chance unique »

Le Président Directeur Général de Cofina se réjouit des projections économiques faites sur le continent. Jean Luc Konan estime ainsi que « l’Afrique a une chance unique ». Un sentiment qu’i a partagé lors de la remise de diplômes en MBA International (Paris Dauphine) aux promotions 9 et 10 du Centre Africain d’Études Supérieures en Gestion (CESAG).

Parrain de cet événement, M. Konan se dit optimiste par rapport aux ressources dont dispose le continent, notamment la qualité de ses ressources humaines mais aussi des atouts par rapport aux ressources naturelles et évolutions technologiques.

Dans un environnement aussi favorable pour le continent, le PDG de Cofina recommande aux récipiendaires de faire de la simplicité une valeur. « Il faut savoir être simple dans un monde complexe ». Une attitude dont aura certainement besoin tout manager à qui, M. Konan conseille de bien s’entourer pour mener à bien sa mission.

Le directeur général, M. Boubacar Baidari qui abonde dans le même sens affirme : « plus le monde est complexe plus il faut avoir la capacité d’être simple pour résoudre les problèmes surtout organisationnels et atteindre ses objectifs ».

Faire du Cesag un « business school » à statut international

Connu pour sa réputation au niveau continental, le CESAG ambitionne d’étendre ses tentacules sur le plan international. Le directeur général de cette Grande École qui a fait la révélation lors de cette cérémonie de remise de diplôme brandit la sortie des promotions 9 et 10 en MBA International (Paris Dauphine) comme une preuve à cette vision.

 Boubacar Baidari confie que «’est un diplôme issu du partenariat entre le CESAG et l’Université Paris Dauphine et l’UAI de Paris ».  Selon lui,« le MBAIP permet au CESAG d’aller de l‘avant dans la mise en œuvre de sa vision qui est de passer d’une école de formation professionnelle à une business-school à statut international ».

Et d’assurer : « Grâce au rayonnement du MBAIP, nous avons aujourd’hui un programme qui nous permet d’être reconnu dans le monde entier». Ce qui fait dire au porte-parole des lauréats qu’ils disposent désormais de suffisamment d’armes pour participer à la marche du continent.Il invite ses collègues à s’inspirer de leur parrain qui n’est personne d’autre le Président Directeur Général de Conifa, M. Jean Luc Konan.

Le Directeur général du CESAG de préciser que le MBAIP a une caractéristique principale. Puisque, poursuit-il, «ce sont des cadres de haut niveau qui y entrent, pour avoir des compléments de formation parce que la plupart du temps, le management n’est pas leur domaine de compétence ».

Ainsi, le CESAG compte sur eux pour faire en sorte que les problèmes que connait le continent dans le domaine du management soient résolus d’une manière efficace. « Les institutions africaines ont un problème de management»,a-t-il ajouté.

Le Représentant l’Université Paris Dauphine, Rémy Bourguignon, par ailleurs, enseignant chercheur à la Sorbonne Business School de Paris, pour sa part, voit en cette formation un sacrifice de la part des lauréats.

COFINA

Annonces

NewsLetter

Newsletter

Inscrivez vous à la Newsletter



Nos partenaires