Zack Mwekassa,Un Motivateur Hors Pair

A 15 ans d'age je payais 200.000 Franc a un vieux (un aîné) dans la ville ou j'ai grandi. il n'avait pas de boulot officiel, on le voyait souvent dans les coins des rues. il était respecté par les jeunes de mon quartier car il fut lui même un ancien boxeur du comité olympique du pays.

J'allais à la grande salle de boxe chaque lundi et mercredi avec tout mes amis, et passais mes Mardi et et jeudi avec cet homme, a son domicile pour apprendre des techniques supplémentaires et bénéficiez de son expérience. cela me coûtait 200.000Franc la semaine. 200.000 Francs avec lesquels je pouvais m'acheter des gâteaux ou de la viande grillée comme j'adore manger. Mais je remettais la totalité de mon argent de poche hebdomadaire à ce monsieur.

'Avec lui j'apprenais des astuces qui m'ont vite permis d'etre en avance sur les autres athlètes de mon âge.

Mais Aujourd'hui... je ne pourrais pas dire que je regrette mes 200.000Francs

Nous connaissons la suite...

La réussite n'est pas gratuite.

Pour devenir neurologue ou pédiatre dans le futur il faut commencer par payer les frais scolaires dès l'ecole primaire.

Pour devenir éditeur de jeune Afrique ou France 24 il faut acheter des livres et des syllabus pour commencer son apprentissage.

Pour gérer ses relations, devenir éloquent et charismatique comme Barack Obama il ya un prix à payer.

En Afrique nous devons tuer cette mentalité de la gratuité. Ou on vous invite à une fête de mariage, vous vous pointez sans cadeau mais bien habillé et bien parfumé. Vous buvez, vous mangez vous voulez un peu de viande pour emporter et exigez qu'on vous présente un vehicule pour vous ramener chez vous à la maison.

Non je ne ferai pas des conférences gratuites, non je ne donnerai pas des livres gratuits

Quand on veut vraiment guerrir d'une maladie, épouser une femme on ne se demande pas comment on aura l'argent.

il ya un prix à payer pour toute gloire, un sacrifice à faire pour toute réussite 

Demandez à Donald Trump, Oprah Winfrey et ils le vous diront.

Il n ya pas de réussite sans sacrifice, à mon tout premier combat aux États-Unis en 2008, je n'ai pas été payé, c'est moi qui ai payé le manager. J'en suis sorti les mains vides mais j'ai bénéficié de l'opportunité d'être vu et apprécié par 30.000 personnes. 

Nous avons toujours l'argent pour acheter des chaussures, aller au club mais jamais assez pour suivre un cours d'entrepreneuriat. Trop pauvre pour acquérir un livre sur le développement personnel.

Les principes de la vie sont clairs.

même pour gagner au Lotto il faut acheter un ticket.

‪#‎ZackMwekassa‬

Annonces



Nos partenaires