20 startups d’Afrique subsaharienne dans la dernière ligne droite du XL Africa pour mobiliser leur capital d’amorçage

20 start-up d’Afrique subsaharienne chercheront à mobiliser entre 250 000 et 1,5 million $ de capitaux de démarrage au cours du prochain XL Africa, un programme de soutien aux start-up africaines lancé en avril 2017 par le groupe de la Banque mondiale. 

Pour obtenir ces financements, les start-ups sélectionnés interagissent depuis le 6 novembre 2017 et ce jusqu’au 17 novembre prochain avec des experts mondiaux et locaux, dans le cadre des travaux où elles bénéficient de l’expérience de plusieurs groupes d’investissement, à l’instar d’AngelHub Ventures, Goodwell Investments, Knife Capital ou encore Nest Africa. 

Au terme de cette formation, les entrepreneurs présenteront leurs modèles d’affaires à un public restreint d’entreprises et d’investisseurs susceptibles de leurs apporter des financements. Sur près de 900 startups enregistrées, seule une vingtaine ont été retenues pour prendre part au XL Africa. 

Les plateformes retenues sont spécialisées dans les solutions numériques, notamment les technologies de pointe, le transport, les soins de santé, l’éducation ou encore les ressources humaines. « Ce programme a attiré des entreprises à fort potentiel de croissance. Nombre d’entre-elles ont déjà commencé à investir dans des entreprises et ont démontré une forte présence sur le marché », a fait savoir Klaus Tilmes, directeur du pôle mondial d’expertise en commerce et compétitivité du groupe de la Banque Mondiale. 

Agenceecofin

Annonces

NewsLetter

Newsletter

Inscrivez vous à la Newsletter



Nos partenaires