Facebook teste des boutons « j’aime pas » sur Messenger

Un emoji qui exprime la colère ou alors un pouce vers le bas. Voilà un nouveau type de réactions qui vont apparaître sur la plateforme Facebook. Le réseau social a lancé les tests sur Messenger. Ces réactions sont à l’opposé du célèbre « j’aime », la marque de fabrique de Facebook.
Il s’agit d’offrir la possibilité aux utilisateurs d’exprimer des émotions négatives dans un commentaire ou en réaction à un post. C’est surtout la réponse à une vieille demande des internautes. L’équipe de Mark Zukerberg avait jusqu’ici mis en avant l’idée d’un réseau social optimiste qui ne saurait devenir « un forum où les gens votent pour ou contre les publications des gens ».
Engagé dans la lutte contre les fausses informations et la désinformation, Facebook aurait donc fini par accéder à cette requête. Mais l’entreprise apporte un bémol, explique le site Techcrunch : « Facebook les voit plus comme un bouton “non”. Les gens utilisent souvent Messenger pour planifier et se coordonner. Facebook expérimente donc pour savoir si des réactions sont utiles pour des votes et une logistique plus rapides. C’est pourquoi elle offre une option Oui/Non, même si les gens le voient naturellement comme un bouton “j’aime pas”».
Un porte-parole de Facebook a ajouté : « nous essayons toujours de rendre Messenger plus amusant et d’améliorer l’engagement. C’est un petit test où nous permettons à des gens de partager un emoji qui représente le mieux leur sentiment à propos d’un message ». Si les tests sont concluants, les nouvelles réactions pourront être ouvertes aux utilisateurs du monde entier.
Depuis le 24 février 2016, soit plus d’un an, Facebook propose 5 nouveaux boutons pour exprimer d’autres sentiments. En passant la souris sur le bouton « j’aime », l’internaute peut choisir entre plusieurs icônes pour traduire une réaction plus précise et mieux adaptée à la situation : un cœur pour dire « j’adore », des smileys pour rire (« haha »), pour se dire interloqué (« waouh »), pour pleurer (« triste ») ou pour exprimer sa colère (« grrr »). 
Agenceecofin

Annonces

NewsLetter

Newsletter

Inscrivez vous à la Newsletter



Nos partenaires