L’incubateur TIC kényan iHub lance un fonds d’investissement destiné aux start-up africaines

iHub, l’incubateur TIC kényan, a annoncé le lancement d’un fonds d’investissement pour l’innovation (AIF). Son objectif est de promouvoir l’entreprenariat TIC à travers l’Afrique, identifier des porteurs de projets innovants, les aider à mieux les développer et ensuite à les mettre sur pied.

 

iHub veut contribuer au développement des innovations TIC en Afrique parce qu’il est conscient que des idées innovantes sommeillent dans l’esprit de nombreux jeunes africains. Mais les faibles moyens financiers de ces jeunes, l’actuelle réticence des banques à investir sur des projets numériques portés par des jeunes et le balbutiement de nombreux gouvernements africains dans l’accompagnement de l’innovation numérique, pourraient faire perdre à l’Afrique des pépites.

 

L’argent réservé par iHub pour soutenir les tech entrepreneurs locaux et africains est une partie du financement de près de 10 millions de dollars US obtenus en mars dernier de plusieurs investisseurs. D’après le site d’information Disrupt Africa, le financement était destiné à la réinstallation de l’incubateur dans un plus grand espace à Nairobi et à renforcer également ses opérations sur le continent.

 

Kamal Bhattacharya (photo), le président directeur général par intérim de iHub, explique que le fonds d’investissement pour l’innovation « sera géré en dehors de iHub, mais le personnel clé de l’incubateur demeurera engagé dans la gestion de la procédure d'investissement. Nous croyons que la stature et le potentiel de iHub est une formidable opportunité pour les investisseurs de travailler avec nous (…) Le rôle de iHub est de devenir le meilleur système de soutien pour les tech entrepreneurs africains et les individus qui aspirent à créer de grandes entreprises qui s'attaquent à certains de nos plus grands défis ».

 

agenceecofin.com

Annonces

NewsLetter

Newsletter

Inscrivez vous à la Newsletter



Nos partenaires