La BAD lance un programme de formation dans l’industrie du textile en faveur des entrepreneurs et des start-up

 La Banque africaine de développement (BAD) a lancé, le 4 octobre à Addis-Abeba, en Ethiopie, un programme spécial de formation des entrepreneurs et des jeunes entreprises dans l’industrie du textile, de l’habillement et des accessoires (TH&A). 
Ce programme s’inscrit dans le cadre de l’initiative, Fashionomics, initiée en mai 2015 par l’institution financière et visant à renforcer l’intégration du continent africain dans la chaîne de valeur mondiale du textile à travers le renforcement des capacités des micros, petites et moyennes entreprises (MPME). 
Dans cette première phase, la formation a concerné 95 personnes (dont 64 femmes), représentant entre autres l’Association éthiopienne des créateurs de mode (FDA), des entrepreneurs de mode, ainsi que des créateurs indépendants.
« Les ateliers Fashionomics entendent donner une meilleure compréhension de la création et de la construction d’une marque de mode de l’assemblage d’une première ligne de production en tant que seule entité à la construction d’une équipe qui en partage la philosophie.», a indiqué Emanuel Gregorio, spécialiste en questions de genre à la BAD. 
Les sessions de formation devraient également se dérouler au Kenya, en Afrique du Sud, au Nigéria et en Côte d’Ivoire. 
Pour rappel, d’après la BAD, le continent africain fournit 10% du coton mondial et ne représente que 16% du marché mondial du textile avec 1,6 milliard en 2015, loin derrière l’Asie-Pacifique qui domine l’industrie avec 60% des parts. 
Agenceecofin

Annonces

NewsLetter

Newsletter

Inscrivez vous à la Newsletter



Nos partenaires