Les drones made in Cameroun sont «25 fois moins chers» que les prix du marché, selon William Elong

«Il y a 3 ans, nous avions un rêve : celui de faire de notre beau pays, un pays fabricant de drones. Le chemin fut long, parsemé d’embuches et parfois de doutes. Mais, nous y sommes parvenus, grâce au soutien de la formidable équipe de jeunes qui a choisi de rejoindre cette aventure pleine d’incertitudes, mais surtout de détermination.» Tels sont les propos prononcés, le 2 février dernier, à l’Hôtel de ville de Yaoundé, la capitale camerounaise, par le jeune William Elong (photo), dont la start-up, Will & Brothers, présentait officiellement les tout premiers drones made in Cameroon.

«Nous avons trois drones phares : un drone à voilure fixe, avec une portée de 20 Km et une autonomie de plus de 45 minutes, baptisé Algo ; un drone hexacoptère baptisé Logarithm et un drone terrestre baptisé Sanaga (nom du fleuve le plus long du Cameroun, Ndlr), en hommage à la culture de notre pays.», a expliqué le jeune génie.

Sur le coût de ces drones, William Elong soutient mordicus qu’ils sont tous «25 fois moins chers» que les prix du marché. Mais, le promoteur de Will & Brothers n’a pas souhaité révéler en public les prix de ses drones, préférant les communiquer discrètement aux participants des rencontres B to B ayant ponctué la cérémonie de présentation officielle de ces premiers drones fabriqués au Cameroun.

«Après avoir réussi notre première levée de fonds pour créer notre atelier de montage, nous lançons une deuxième levée de fonds pour accroître notre production et conquérir le marché international.», a annoncé ce prodige camerounais des TIC.

Agenceecofin



Nos partenaires