PME africaines: Une nouvelle plateforme d’aide aux financements des petites et les moyennes entreprises

Une plateforme innovante et alternative de financement des PME africaines qui utilise la Blockchain dénommée " Geneviève " déploie actuellement ses activités en Afrique subsaharienne à partir de la Côte d’Ivoire. Cette information a été livrée hier mardi 09 janvier par Fabien Dureuil chief executive officer de ladite plateforme au cours d’une rencontre avec les hommes de médias sur place à Abidjan.


Pour le conférencier qui est un sérial entrepreneur convaincu que l’Afrique peut activer son immense potentiel entrepreneurial et économique en mobilisant un levier aussi stratégique que celui de la Blockchain, ce sont environ 2 milliards de dollars US qui seront mis à la disposition des PME. Selon Fabien, c’est à travers un programme de financement de 150 TPE et PME africaines à fort potentiel que cette finetech américaine veut capitaliser sur son accès aux marchés financiers grâce à la technologie blockchain afin de lever les obstacles au financement du secteur privé africain. « Le secteur privé est le cœur du développement économique et du capital humain du continent africain. Lui donner une chance de réussir permettra d’accélérer la libération du potentiel économique et humain » a-t-il déclaré.


À en croire celui-ci, les fonds sont déjà disponibles. Il revient donc aux PME de s’activer pour bénéficier de ce financement annoncé afin d’accroître leurs activités. Face à un secteur privé africain souffrant d’un déficit de financement compris entre 385 et 455 milliards de dollars par an, la plateforme ’’Geneviève’’ se positionne ainsi comme une panacée salvatrice. Notons que les responsables de cette plateforme ont signé plusieurs accords de coopération et rencontré plusieurs acteurs institutionnels comme le Ministère de l’Industrie, de l’Artisanat et des PME, Agence Côte d’Ivoire PME, la Bourse Régionale des Valeurs Mobilières (BRVM), la Chambre de Commerce et d’Industrie d’Abidjan, le Conseil National des Exportations, etc. 

 

En savoir plus sur https://news.abidjan.net/h/628917.html



Nos partenaires