Tsitsi Masiyiwa : La femme millionnaire qui nourrit 40 000 enfants au Zimbabwe

Parfois, c’est en connaissant le pire dans sa vie qu’on prend conscience de sa chance quand tout allait bien. Le couple Masiyiwa en sait quelque chose. Tsitsi et son mari Strive ont connu une période difficile qui leur a fait prendre conscience de certaines choses. Dans une interview accordée à Forbes, Tsitsi revient sur cette période de leur vie et comment elle en est venue à apporter une aide continue aux orphelins de son pays, le Zimbabwe.

Il y a quelques années, son mari, Strive Masiyiwa a fondé une société qui agissait dans le secteur de l’électricité. Mais ils ont fait faillite après avoir défié le gouvernement du Zimbabwe sur le terrain des télécoms.

« Nos ressources étaient si faibles que nous ne pouvions même pas offrir une tasse de thé aux personnes que nous recevions à la maison. Nous pouvions à peine joindre les deux bouts.»

S’opposer au gouvernement leur a coûté cher dans tous les sens du terme.

« Nos problèmes ont commencé quand nous avons attaqué le gouvernement en justice. On ne peut pas faire ça et s’attendre à ce que tout se passe bien. »

Mais en partie, grâce à leur foi, ils parviennent à remonter la pente.

« Nous étions à sec. En essayant de comprendre ce qui se passait autour de moi j’ai fait une grande introspection. Puis, j’ai prié Dieu et j’ai conclu un marché avec lui. J’ai dit à Dieu que s’il faisait en sorte qu’on obtienne la licence pour exploiter notre entreprise de téléphonie mobile au Zimbabwe avec succès, alors j’apporterai mon aide à autant de pauvres que possible et ce, aussi longtemps que je vivrai. »

En 1997, la Justice leur donne raison en les autorisant à opérer dans le domaine des télécoms.

 

 

“J’ai passé du temps avec ces enfants et j’en suis venue à les aimer. Je voulais faire plus pour eux, mais j’ai réalisé que leur donner à manger, ce n’était juste pas assez. Il fallait que je leur apprenne à se faire à manger tout seul. Je voulais les voir grandir et rencontrer le succès, qu’ils aillent à l’école. »

Lire la suite sur: http://femmedinfluence.fr/tsitsi-masiyiwa-la-femme-millionnaire-nourri-4...

Annonces



Nos partenaires