Les pays africains les plus «sûrs» et les plus «risqués» pour les entreprises en 2017, selon le cabinet Control Risks

Le cabinet de conseil britannique Control Risks a publié, début avril, l'édition 2017 de sa carte annuelle des risques sécuritaires et politiques qui pèsent sur les entreprises et les personnes à travers le monde.
La mesure des risques sécuritaires se base sur 8 indicateurs: le vol, l’enlèvement, la destruction des biens, l’extorsion, la fraude, la perte de contrôle de la gestion, le vol d’information et l’expropriation.
La mesure des risques politiques se base, quant à elle, sur sept critères: l’insécurité juridique, l’exposition à la corruption, la nationalisation, l’expropriation, les règlementations défavorables, les atteintes à la réputation et les sanctions internationales.
Risques sécuritaires en Afrique:
-Risque insignifiant :
Aucun pays africain ne figure dans la catégorie des pays présentant un risque sécuritaire insignifiant.
-Risque faible :
15 pays africains seulement se trouvent dans la catégorie des pays «à faible risque» sécuritaire : Botswana, Namibie, Congo, Gabon, Bénin, Ghana, Guinée, Sénégal, Malawi, Cap-Vert, Seychelles, Sao Tomé & Principe, Maurice, Guinée Equatoriale, et Maroc.
Selon ce rapport, les investisseurs internationaux peuvent, en toute sécurité, s’installer dans ces six pays pour faire des affaires, y créer des filiales ou envoyer leurs représentants pour obtenir de nouveaux marchés sans que la sécurité de leurs employés ou leurs intérêts ne soient menacés.
-Risque moyen :
24 pays et territoires du continent sont classés dans la catégorie des pays présentant un risque sécuritaire moyen : Afrique du Sud, Angola, Zambie, Lesotho, Swaziland, Zimbabwe, Madagascar, Tanzanie, Kenya, Ouganda, Ethiopie, Djibouti, Soudan, Erythrée, Cameroun, Tchad, Togo, Burkina Faso, Liberia, Sierra Leone, Guinée-Bissau, Tunisie, Sahara Occidental.
-Risque élevé:
13 pays et territoires du continent sont classés dans la catégorie des pays présentant un risque sécuritaire élevé : Algérie, Egypte, Mauritanie, Mali, Niger, Tchad, Nigeria, Côte d’Ivoire, RD Congo, Rwanda, Burundi, Somaliland et Mozambique.
-Risque extrême :
4 pays figurent dans la catégorie des pays présentant un risque sécuritaire extrême: Libye, Soudan du Sud, Centrafrique et Somalie
Risques politiques en Afrique:
-Risque insignifiant:
Aucun pays africain ne figure dans la catégorie des pays présentant un risque politique insignifiant.
-Risque faible:
7 pays africains présentent un risque politique faible : Maroc, Sénégal, Cap-Vert, Seychelles, Maurice, Botswana, Namibie
-Risque moyen :
25 pays africains présentent un risque politique moyen: Tunisie, Mauritanie, Mali, Guinée, Côte d’Ivoire, Sierra Leone, Burkina Faso, Ghana, Togo, Bénin, Sao Tomé & Principe, Cameroun, Gabon, Ethiopie, Djibouti, Ouganda, Kenya, Tanzanie, Rwanda, Malawi, Zambie, Madagascar, Swaziland, Lesotho et Afrique du Sud
-Risque élevé:
20 pays et territoires africains figurent dans la catégorie des pays présentant un risque politique élevé: Algérie, Sahara Occidental, Libye, Egypte, Soudan, Soudan du Sud, Niger, Tchad, Erythrée, Somaliland, RD Congo, Nigeria, Liberia, Guinée-Bissau, Gambie, Guinée Equatoriale, Angola, Mozambique, Comores, Zimbabwe
-Risque extrême:
Trois pays seulement présentent un risque politique extrême : la Somalie, la Centrafrique et le Burundi.
Agenceecofin

Annonces



Nos partenaires